Dixième et dernière étape : Windhoek

Publié le

Windhoek la capitale : passage obligé pour repartir vers Paris. Le centre ville est étonnamment moderne et possède des allures de ville occidentale.

Nous arrivons en fin de matinée, déposons nos bagages dans un hotel moderne situé sur l'avenue de l'Indépendance dans le centre de la capitale et déjeunons dans un très bon restaurant où flotte le drapeau français. Nous partons visiter un centre d'aide par le travail pour les femmes namibiennes, situé dans le township de Katutura, que nous traversons à vive allure. Dans le passé , elles ne travaillaient pas, mais les mentalités sont en train de changer . Nous rencontrons des femmes de couleur, certaines sont handicapées, qui produisent un artisanat de qualité qui ravit le groupe .

Mathieu refuse de s'arrêter dans ce quartier, qui a été construit à la fin de la colonisation par l'Afrique du Sud , les maisons sont petites et colorées, beaucoup de bars , c'est propre et l'activité principale est le lavage de voiture. Nous ne verrons pas de marché typique . Prés de notre hôtel il y a un super marché, gardé par de nombreux vigiles et sur les caisses sont placées des protections métalliques. Insécurité ? à 18 Heures les magasins ferment et les rues se vident. Nous dinons à l'hôtel. Le lendemain matin balade en ville, je tente de visiter une église, fermée et fais un peu de shopping avant le départ. Nous avons préparé une surprise pour Mathieu car nous avons apprécié ses prestations. Puis départ pour l'aéroport où nous allons attendre 3 heures notre vol pour Johannesburg puis à nouveau 3 heures d'attente et de shopping à l'aéroport et direction Paris.

Penduka centre d'aide
Penduka centre d'aide
Penduka centre d'aide

Penduka centre d'aide

Eglise à Windhoek

Eglise à Windhoek

Commenter cet article