COPENHAGUE suite et fin du voyage au nord .

Publié le

Mon quartier, l'entrée de Christiana, quelques bâtiments du centre ville.
Mon quartier, l'entrée de Christiana, quelques bâtiments du centre ville.
Mon quartier, l'entrée de Christiana, quelques bâtiments du centre ville.
Mon quartier, l'entrée de Christiana, quelques bâtiments du centre ville.
Mon quartier, l'entrée de Christiana, quelques bâtiments du centre ville.
Mon quartier, l'entrée de Christiana, quelques bâtiments du centre ville.

Mon quartier, l'entrée de Christiana, quelques bâtiments du centre ville.

Eglise du Saint Sauveur au clocher torsadé et intérieur chaleureux.
Eglise du Saint Sauveur au clocher torsadé et intérieur chaleureux.
Eglise du Saint Sauveur au clocher torsadé et intérieur chaleureux.
Eglise du Saint Sauveur au clocher torsadé et intérieur chaleureux.
Eglise du Saint Sauveur au clocher torsadé et intérieur chaleureux.
Eglise du Saint Sauveur au clocher torsadé et intérieur chaleureux.

Eglise du Saint Sauveur au clocher torsadé et intérieur chaleureux.

La petite sirène, affiche électorale, belles façades de Gammel Strand datant du XVIII et XIX .
La petite sirène, affiche électorale, belles façades de Gammel Strand datant du XVIII et XIX .
La petite sirène, affiche électorale, belles façades de Gammel Strand datant du XVIII et XIX .

La petite sirène, affiche électorale, belles façades de Gammel Strand datant du XVIII et XIX .

Landromat café, garage à vélossss et statue .
Landromat café, garage à vélossss et statue .
Landromat café, garage à vélossss et statue .

Landromat café, garage à vélossss et statue .

Pour voir du paysage, j'ai choisi de rejoindre Copenhague en train. Le paysage est devenu très vite monotone, une forêt , un village de maisons rouges, une forêt et ainsi de suite , jusqu'à ce que la pluie arrive et plombe totalement l'horizon, complètement bouché.

Après un changement de train non prévu à Malmö , je suis arrivée à Copenhague avec la pluie. Grâce aux indications de mon hôte ( airbnb ), j'ai pu sans encombre me rendre à son appartement situé dans le quartier de Norrebro, quartier branché qui recèle une grande diversité ethnique.

J'ai commencé ma découverte de la ville, en me rendant à pieds pour sentir l'ambiance , au Dansk Design Center, musée du design danois ( une véritable passion ) : fermé , j'ai poursuivi ma déambulation par la visite du City Hall. Découragée par la pluie je me suis hasardée dans Stroget , très longue rue présentée comme le temple du shopping où j'ai fait une longue halte au Illums Bolighus, magnifique boutique de décoration, hors de prix.

Toutes les rues sont doublées d'une piste cyclable , un flux incessant de cyclistes très agressifs y circule , danger pour le promeneur qui ose déborder sur leur territoire .

Visite de Christiana : un bastion alternatif au coeur de la ville . Village utopiste fait de bric et de broc qui reste l'une des plus extraordinaires expériences de Copenhague . Il abrite une population hétéroclite de pionniers de la contre culture bourrés de principes : artisans, écolos, vieux hippies et surtout alcooliques et drogués. De nos jours leurs idées autrefois radicales, sur le recyclage , la nourriture bio, l'amour libre et les drogues sont reprises par une majorité. Les jours de Christiana sont comptés . Les promoteurs lorgnent sur cette enclave riveraine du canal dans le quartier aisé de Christianshavn et les autorités souhaitent y mettre de l'ordre. L'endroit sous la pluie , m'a paru assez sordide, avec ses vendeurs de canabis et ses gardes cagoulés, quelques épaves n'incitent pas à la consommation, mais aussi des jeunes filles qui elles viennent là pour consommer , pathétique.

Avant la visite de Christiana , j'ai fait une halte dans la très belle église au clocher torsadé , Saviour's Church .

Déjeuner au restaurant végétarien 42° RAW : d'une excellent salade de quinoa avocat, enfin un geste sympa on se pousse pour me laisser une place sur une table . Très guindé.

Le Klint : cette boutique vend des abats jours en accordéon fabriqués à la main qui sont de véritables oeuvres d'art . Prix pour un petit modèle 200 Euros. www.leklint.com

The Little Mermaid : Je ne voulais pas rater cette visite mais en fait OUI j'aurai pu la zapper. Située à l'extérieur de la ville avec en toile de fond une raffinerie, cette petite statue est surtout le lieu privilégié de visite des touristes asiatiques. Un regard rapide, quelques photos sous la pluie et retour en ville.

Assistens Kirkegard : Cimetière verdoyant niché au coeur de Norrebro, dernière demeure de Soren Kierkegaard, un havre de paix.

Landromat café : un café laverie , décoré de 4000 livres d'occasion , très original, et c'est bon.

J'étais ravie de quitter cette ville, ses habitants pas sympas ( les résultats des élections législatives pendant mon séjour me conforte dans mon appréciation ) , sa grisaille, ses milliers de cyclistes agressifs et surtout ma salle de bains datant de l'ère soviétique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article